0 193 minutes 1 mois
Spread the love

L’industrie du cinéma est un sujet peu traité en général, et de manière rarissime dans le cas de la Guinée. Au nom d’un intérêt prévalent et plus légitimé pour l’art, il convient souvent de ne parler que des aspects créatifs et culturels en oubliant les entreprises de la filière qui ont permis l’émergence, la mise en œuvre, puis la diffusion de cet art.

Les liens d’interdépendance entre la création cinématographique et son industrie sont pourtant consubstantiels à leur existence, l’une ne pouvant durablement exister sans l’autre. La Guinée en offre une probante illustration.

Tant pour des motifs de valorisation symbolique nationale que d’outil convoqué pour attester d’une autonomie culturelle, les films et leurs réalisateurs, à travers recensements et analyses, ont fait l’objet de l’essentiel des publications d’ouvrages et de sites Internet, depuis plusieurs années, la production cinématographique de la Guinée s’est effondrée, disparaissant même totalement dans certaines nations, malgré les efforts de festivals régionaux et internationaux destinés à la promouvoir.

Laisser un commentaire